Canicule et toitures plates = Danger !

CANICULE ET TOITURES PLATES = DANGER !

On vient de vivre une période de canicule comme on n’en avait jamais vu depuis des décennies : 35 à 40° en juin, juillet et août.
La Suisse a vécu son 4ème mois de juin 2015 le plus chaud depuis le début des mesures en 1864 et un record a été battu : 39,8° à Genève, ce qui n’avait pas eu lieu depuis 1921. N’oublions pas non plus la canicule de 2003.
Notons en passant que la canicule n’est pas l’expression du réchauffement climatique dont on parle beaucoup ces temps.

Non seulement cet effet est lourd à supporter pour l’organisme mais il peut avoir des conséquences délétères sur les toitures plates des bâtiments.
En effet, les revêtements d’étanchéité sont soit à base de bitume, soit composés de feuilles monocouches en matière plastique.
Or, sur une toiture plate, on peut atteindre une température surfacique de l’ordre de 80°, ce qui génère un affaiblissement de l’enveloppe d’étanchéité.
Le bitume, produit ancestral, a un point de ramollissement autour de 90° ; c’est-à-dire qu’il ramollit et peut se liquéfier à partir de cette température.
Les lés de matières synthétiques sont des films minces de 1,8 à 2 mm d’épaisseur et supportent mal les UV du soleil, les fortes températures qui leur font perdre leurs qualités.

Les phénomènes les plus couramment générés par les attaques dont il est question ci-dessus sont la fissuration ou le décollement du produit, des tensions et des cloques ou des gonflements dus à la dilatation de l’air occlus, du fluage et des effondrements par défaut ou affaiblissement du collage.

Faiencage_opt

Faïençage et déplacement

Decollement et glissement

Décollement et glissement

Cloquage du revetement

Cloquage du revêtement

Et ce n’est pas fini : les climatologues annoncent pour le futur une réplique de ces phénomènes météorologiques. Cela génère des cas pathologiques et chaque toiture plate devrait être contrôlée et diagnostiquée afin de limiter, voire enrayer les dégâts.

L’entrepreneur qualifié est à même de poser un diagnostic et de vous conseiller sur les mesures à adopter pour pallier les effets dont il est question plus haut. C’est une mesure préventive, simple à mettre en œuvre, qui permettrait d’éviter beaucoup d’ennuis compliqués et coûteux.

 

 

Les commentaires sont clos.