Mort au CO2 ! Notre arme : la photosynthèse par la toiture végétalisée

Les plantes utilisent l’énergie solaire depuis des millions d’années. A !’inverse des hommes et des animaux qui ne peuvent fabriquer les glucides ni les autres substances dont ils ont besoin pour vivre, les végétaux réalisent cette fabrication en utilisant l’eau du sol, le gaz carbonique de !’atmosphère et l’énergie du soleil. Ce processus s’appelle la photosynthèse. Quant aux animaux herbivores, ils trouvent les éléments nécessaires à leur vie, directement ou indirectement, dans les végétaux dont ils se nourrissent.

On dit que les végétaux sont «autotrophes », c’est-à-dire qu’ils se nourrissent eux-mêmes.

La photosynthèse est un des processus fondamentaux de la nature, sans lesquels la vie serait impossible. Toute la masse vivante qui est élaborée sur Terre provient directement ou indirectement de la photosynthèse.

Le principe de la photosynthèse

La photosynthèse se réalise en majeure partie dans les feuilles de la plante et plus particulièrement dans un organe particulier de la cellule, le chloroplaste, qui renferme un pigment de couleur verte, la chlorophylle. La photosynthèse se produit en deux phases bien distinctes: une phase claire et une phase sombre.

La phase claire

L’énergie lumineuse prodiguée par le soleil est transformée en énergie chimique par la chlorophylle: l’eau du sol, absorbée par les racines, est scindée sous l’effet de la lumière, libérant a la fois de l’oxygéné (CO2), des protons et des électrons. Lors de cette réaction, il se forme des molécules riches en énergie. Celle-ci va alors alimenter la 2′ phase du processus qu’est la phase sombre.

La phase sombre

On l’appelle ainsi car, à !’inverse de la première phase, elle ne nécessite pas !’intervention de la lumière; en revanche, elle requiert de l’énergie, fabriquée pendant la première phase. Le carbone du gaz carbonique de !’atmosphère (C02) est absorbe par les stomates qui sont de petites ouvertures microscopiques à la surface des feuilles permettant le passage des gaz de Atmosphère; le carbone est lie aux atomes d’hydrogène de l’eau pour former une molécule organique, le glucose. Ces réactions biochimiques sont activées par des enzymes. Le glucose élaboré pendant cette phase peut servir ensuite a la formation d’autres glucides, d’acides gras, d’acides amines et autres substances nécessaires à la vie de la plante.

© AEDIS editions 03200 VICHY www.aedis-editions.fr
Texte: Henri Medori, Jean-Marie Polese – Illustrations: Christine Ponchon

Les commentaires sont clos.